Le fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) a pour objet de contribuer au développement des associations régies par la loi du 1er juillet 1901, notamment par un soutien financier (subventions). Initialement réservé au soutien d’actions de formation des bénévoles, le fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) voit son périmètre d’actions étendu par le décret n° 2018-460 du 8 juin 2018 au soutien au fonctionnement et à l’innovation des associations. Le FDVA « Fonctionnement et Innovation » est ouvert à toutes les associations, tous secteurs confondus, sans condition d’agrément. Elles doivent répondre aux critères généraux de cette note d’orientation.

Pour l’année 2018, trois types de projets peuvent être soutenus au titre du FDVA « Fonctionnement et Innovation » :

  • Projets relevant de l’innovation sociale (IS) : Mise en œuvre de nouveaux projets ou d’activités relevant de l’innovation sociale (technologique, économique ou répondant à des besoins non ou mal couverts). Ces projets devront être structurants et cohérents avec le développement local d’un territoire, en cohérence avec l’objet social de l’association. Par exemple : Lutte contre la fracture numérique/illectronisme, Action en direction des populations vulnérables (inclusion sociale, accès aux droits, protection des personnes, accès à l’autonomie…), Actions expérimentales…
  • Projets favorisant la structuration du fonctionnement des associations (SF) : Mise en œuvre de projets favorisant le développement, la pérennisation ou la structuration du fonctionnement de l’association (dont achat de petit matériel), en adéquation avec l’objet social de l’association. Par exemple : Soutien à la structuration des réseaux locaux d’accompagnement à la vie associative, Soutien à la montée en compétence (hors formation), qualifications, soutien à la structuration (groupements d’employeurs, mutualisations, actions de coopération inter-associative…), Projets expérimentaux en matière de gouvernance (démocratie sociale, mobilisation des jeunes, parité dans les instances, …)
  • Nouveaux outils d’Accompagnement et de Développement de l’Engagement tout au long de la vie (ADE), par exemple : Mise en place d’espaces d’accueil et d’information pour les bénévoles, Promotion de l’engagement citoyen tout au long de la vie et du bénévolat.

Une attention particulière sera portée en 2018 aux actions ciblées des territoires prioritaires (territoires ruraux, quartiers politique de la ville).

Date limite : 5 septembre